location_city
Bâtiments historiques
Villa Médicéenne de la Petraia à Florence
Un trésor sur les collines de la ville, avec son jardin à l’italienne et ses splendides fresques
Firenze
Via della Petraia, 40

La Villa Médicéenne de la Petraia, située à quelques kilomètres de Florence, était la résidence secondaire de la famille Médicis et fascine toujours les visiteurs avec son splendide jardin à l’italienne et ses intérieurs richement décorés, dont une grande partie du mobilier d’époque peut encore être admirée.

L’ancien château, qui existait déjà en 1362, est devenu, après divers changements de propriétaires, la propriété des Médicis à leur retour à Florence en 1530. Donné par Cosimo Ier à son fils le cardinal Ferdinando en 1568, il fut agrandi et transformé en villa à l’initiative de ce dernier, qui devint Grand-Duc de Toscane à la mort de son frère Francesco Ier (1587). À ce réaménagement architectural général de l’empreinte de Buontalenti, dû à Davide Fortini, ont ensuite été ajoutés des éléments décoratifs et des peintures murales.

Les deux cycles de fresques sont splendides : celui de Cosimo Daddi, qui raconte les Faits de Godefroy de Bouillon lors de la prise de Jérusalem, et celui de Baldassarre Franceschini, dit Volterrano, avec des épisodes des Fastes médicéens, qui constitue l’un des sommets expressifs de la peinture florentine du début du XVIIe siècle.

La célèbre sculpture en bronze de Giambologna représentant Vénus-Fiorenza, qui complétait la fontaine autrefois placée dans le jardin, est désormais placée à l’intérieur pour assurer sa conservation.

Les jardins sont magnifiques, divisés en trois niveaux afin d’exploiter la pente des collines : de la terrasse la plus haute, vous pouvez profiter d’une vue unique sur Florence et le Dôme de Brunelleschi, tandis que dans le Piano della Figurina nous trouvons la Fontaine de Fiorenza, à laquelle a également travaillé Giambologna, et enfin sur le côté nord, vous pouvez vous promener dans le parc anglais, fait avec un goût romantique typique de la première moitié du XIXe siècle.