Default
Découvrez l'homme qui se cache derrière La Naissance de Vénus et Le Printemps
Sandro Botticelli : vie, anecdotes, curiosités et art

Sandro Botticelli est l'un des peintres italiens les plus importants de tous les temps et l'un des symboles de la Renaissance italienne. Il s'agit du Florentin qui a créé certaines des œuvres d'art les plus célèbres au monde. 

Botticelli : la vie et l’art

Sandro Botticelli est né Alessandro Mariana Vanni Filipepi, en 1445, à Florence, dans la Via Nuova (aujourd'hui Via del Porcellana, près de la Piazza Ognissanti). Son père, un tanneur, avait une boutique dans le quartier populaire de Santo Spirito. À 14 ans, il devient apprenti dans l'atelier de Fra Filippo Lippi.

La plus ancienne œuvre attribuée à Botticelli est une Vierge à l'Enfant (vers 1465), à l'Ospedale degli Innocenti (Florence). En 1470, il avait son propre atelier. Grâce au mécénat des Médicis, il est appelé à Rome par le pape en 1481 pour contribuer à la décoration murale de la chapelle Sixtine aux côtés d'autres artistes de Toscane et d'Ombrie. De retour à Florence, « il rédigea un commentaire sur une partie de la Comédie de Dante et illustra l'Enfer qu'il imprima, en y consacrant beaucoup de temps. Cette abstention de travail entraîna de graves troubles dans sa vie. » (Giorgio Vasari).

Le style de Botticelli est unique parmi ses pairs de la Florence de la fin du XVe siècle : des figures apparemment sans os et sans ombres, avec une élégance décorative qui ne ressemble pas au réalisme des autres artistes. Si vous regardez de près, vous verrez qu'il soulignait les visages et les corps d'une fine ligne noire, une technique qu'il a transmise à son élève Filippino Lippi. Botticelli ne s'est jamais marié et a exprimé une forte aversion pour l'idée du mariage, une perspective qui, selon lui, effrayante. On dit qu'il a souffert d'un amour non partagé pour Simonetta Vespucci. Selon la croyance populaire, la noble mariée a été le modèle pour La Naissance de Vénus, malgré le fait qu'elle soit morte des années auparavant. Elle est également représentée dans un portrait très flatteur aux Uffizi.

Botticelli est connu pour ses œuvres mythologiques et ses portraits profanes, mais il était très religieux et il a produit plus de tableaux de madones et de retables que toute autre chose. Dans sa vieillesse, Botticelli est l'un des disciples du frère Savonarola, profondément moraliste, qui prêche à Florence de 1490 à son exécution en 1498. Après la mort de Savonarola, Botticelli n'a plus jamais été le même : « Il a été incité à abandonner sa peinture, et, n'ayant aucun revenu pour vivre, il est tombé dans une très grande détresse. » (G. Vasari). En 1491, il fait partie d'un comité chargé de décider de la façade de la Cathédrale de Florence. Ses idées étaient tenues en très haute considération, car bien que vieux et pratiquement inactif, Botticelli figure en 1504 parmi les membres du comité chargé de choisir l'emplacement le plus approprié pour le David de Michel-Ange. À l'époque moderne, son héritage est porté jusque dans l'espace : un cratère d'impact à la surface de la planète Mercure est appelé Botticelli en son honneur.

Botticelli en Toscane

La Galerie des Offices est un lieu privilégié pour admirer les œuvres de Botticelli : elle abrite ce qui est probablement la plus grande concentration de Botticelli au monde. La « Salle Botticelli » historique des Offices a récemment été divisée afin de mieux préserver et exposer les œuvres et d'améliorer la circulation des visiteurs, de sorte que vous puissiez passer plus de temps devant les tableaux les plus célèbres.
Parmi ses premières œuvres, on peut observer l'Adoration des Mages (1475-76) : commandée par Gaspare di Zanobi del Lama pour sa chapelle dans l'église de Santa Maria Novella. Ici, Botticelli a introduit pour la première fois des innovations importantes : la vue de face de la scène, avec les figures saintes au centre, entourées des autres personnages (jusqu'alors, les trois rois étaient toujours placés à droite ou à gauche de la scène) ; la sainte famille est située sous une cabane partiellement détruite, avec d'autres bâtiments à demi détruits en arrière-plan. En outre, Botticelli inclut dans le tableau les portraits de Cosme de Médicis, de ses fils Piero et Giovanni, et de ses petits-fils Laurent le Magnifique et Giuliano. La chapelle est aujourd'hui détruite et le tableau est exposé aux Offices.

Portrait d'un homme avec une médaille de Cosme l'Ancien
Portrait d'un homme avec une médaille de Cosme l'Ancien 

Ses œuvres les plus célèbres sont, bien sûr, Le Printemps et la Naissance de Vénus. Le Printemps (ou Allégorie du printemps) a été commandée par Laurent de Pierfrancesco de Médicis (cousin de Laurent le Magnifique) et le sujet du tableau n'est pas tout à fait clair : des personnages mythologiques impliquant diverses théories académiques néo-platoniciennes, et probablement aussi des références au client et à son mariage (1482), sont représentés. La Naissance de Vénus n'est pas mentionnée dans les inventaires des Médicis de 1498, 1503 et 1516, mais, grâce à Giorgio Vasari, nous savons que l'œuvre se trouvait bien à la Villa di Castello en 1550, où Vasari a pu l'admirer, ainsi que le Printemps.

Toujours aux Offices, vous pouvez comparer ces œuvres mythologiques pour les Médicis avec deux autres types de peintures - les portraits et les peintures de la Vierge. Ces dernières images étaient très populaires, des œuvres domestiques que les familles patriciennes commandaient pour leurs maisons, et celles de Botticelli (avec l'aide de son grand atelier) étaient parmi les plus désirées. Voir, par exemple, la délicate Madone de la grenade (1487) ou la Madone du Magnificat (1481). L'expression du Jeune homme à la Médaille, une peinture à la détrempe sur panneau représentant un homme exhibant une médaille de portrait, est particulièrement fascinante. Cette médaille reproduit une médaille réelle, celle de Cosme de Médicis, et elle est construite en trois dimensions à l'aide du plâtre. L'identité du modèle a fait l'objet de nombreuses spéculations : il semble avoir les traits du visage des Médicis, mais les historiens de l'art ne sont pas d'accord.

Autres endroits dans Florence

Au Musée des Innocents, récemment réaménagé, situé dans le premier hôpital pour enfants trouvés d'Europe, vous pourrez admirer une tendre Vierge à l'Enfant de Botticelli. Botticelli est enterré à l'église d'Ognissanti, où est conservée une petite fresque de Saint Augustin dans son bureau.

Botticelli in Tuscany