Le village de Pienza
Conseils d'itinéraires de Pienza à Florence
Vacances romantiques en Toscane sur les chemins de l'amour

La Saint-Valentin n'arrive qu'une fois par an, mais la Toscane reste une terre d'amour et un lieu adorable. Il existe de nombreux itinéraires que les amoureux du monde entier peuvent suivre au milieu des merveilleux paysages changeants, entre petits coins dans la ville et mer, entre nature et légende, et qui suscitent des émotions inoubliables.

Peu de gens le savent, mais le « pays de l'amour » se trouve en Toscane. Il s'appelle Lucignano et c'est un petit village médiéval qui surplombe la Valdichiana, à mi-chemin entre Sienne et Arezzo. Peuplée de trois mille âmes, elle est connue non seulement pour la beauté de son environnement mais aussi pour un grand trésor : l'Arbre de l'Amour, un véritable chef-d'œuvre d'orfèvrerie gothique décoré de corail, d'émaux et de cristaux de roche. Un chef-d'œuvre qui, selon une légende séculaire, scelle les promesses d'amour des couples en leur donnant une bonne fortune et le bonheur éternel.

Et si la ville des amoureux est Lucignano, les rues de l'amour se trouvent à Pienza, la ville siennoise, joyau de la Renaissance. Ici, dans le dédale infini de ruelles qui s'imbriquent avec une perfection harmonieuse, il y a des rues romantiques à parcourir. Elles s'appellent Via del Bacio (rue du baiser), Via dell'Amore (rue de l'amour), Via del Buio (rue des ténèbres) et Via della Fortuna (rue de la fortune) et serpentent dans le centre historique de la ville. C’est une destination pour ceux qui veulent gouter non seulement aux saveurs des temps passés, de l'art et de l'architecture, mais aussi pour ceux qui cherchent un itinéraire pour trouver le rêve et la magie de l'amour, pour ceux qui sont enchantés de marcher main dans la main dans une autre dimension. Un village qui a également séduit Franco Zeffirelli en 1968, qui a choisi Pienza comme lieu du tournage de la plus grande histoire d'amour jamais connue, celle de« Roméo et Juliette ».

Pour ceux qui aiment se laisser bercer par le magnétisme de la mer, le fracas des vagues sur les falaises, les parfums et l'unicité qui caractérisent les îles, il n'y a pas d'autre choix que de se rendre sur l'Île du Giglio : vivez votre amour en suivant les rythmes paisibles et familiers de l’île. Un amour qui se mêle à la nature et qui vit de ces émotions connues seulement de ceux qui ont visité la « terre marine » du Giglio. L'île est une destination privilégiée des amoureux en raison de son atmosphère particulière, du charme de ses vieilles maisons en pierre et de ses murs anciens, mais aussi parce que c'est l'un des endroits les plus romantiques du monde, situé au milieu du maquis méditerranéen et surplombant la mer. Il s'agit du Phare des amoureux, situé dans la pinède de l'Île Bleu. De là, vous pourrez vous perdre dans les parfums de la nature et laisser vos sensations se mêler à la brise marine et à l'enchantement de l'une des îles les plus séduisantes de l'archipel. (Il n'est pas possible de passer la nuit dans le phare, ndlr)

La mer est connue pour offrir des moments de rêve et transformera même une simple promenade en un moment inoubliable. L'une des promenades nocturnes qui suscitent de fortes émotions est certainement celle de Castiglioncello, dans la province de Livourne, un lieu autrefois cher à de nombreux artistes tels que Gassman, Sordi et Mastroianni et le lieu du tournage, en 1962, du film « Il sorpasso » de Dino Risi, une icône historique de la comédie italienne. De la pinède de Castiglioncello, on descend jusqu'au bord de la mer et de là, une longue promenade vous mènera presque jusqu'à Caletta, une rue proche de la mer : les lumières envoûtantes des bateaux de pêche scintilleront dans les eaux cristallines rendues sombres par la nuit et le clair de lune éclairera doucement la route devant vous.

Enfin, pour ceux qui y sont allés au moins une fois dans leur vie, les lumières de Florence qui se reflètent dans l'Arno peuvent être observées depuis le Ponte Vecchio. Pendant la journée, vous pouvez vous perdre dans les reflets des bâtiments qui mitigent les eaux de ce qu'on appelait dans les années 50 le fleuve d'argent, dans l'harmonie et l'élégance style Renaissance de la ville et dans le charme des boutiques d'artisanat. En soirée, le Ponte Vecchio devient le lieu d'observation de San Miniato, qui s'élève juste au-dessus du Piazzale Michelangelo, où l'on peut apprécier les lumières qui brillent sur le fleuve, les réverbères qui suivent toute la longueur du Lungarno et qui dirigent le regard vers une ville qui est une aventure infinie à vivre parmi ses ruelles, ses traditions, son histoire, son art. Et ses amours. Comme les labyrinthes du Jardin de Boboli, le royaume historique des amoureux, ou de Fiesole, la « colline » la plus célèbre de la ville, d'où l'on peut se perdre dans l'une des plus belles vues de Florence. Il suffit de fermer les yeux pour entendre Dante déclamer son amour à Béatrice, il suffit de les ouvrir pour se perdre dans un rêve, regarder Florence, rêver de la Toscane et l’aimer à la folie