Photo ©Shutterstock / Buffy 1982
Excursion de Poggio Fornacelle à la crique de Mar Morte
Un long itinéraire parmi les plages et le maquis méditerranéen de l'Argentario
directions_walk
24 km
Durée
8/9 heures
Difficoltà
Facile

Dominant les eaux claires de la mer Tyrrhénienne, le Promontoire de l'Argentario se dresse avec son profil massif derrière la lagune d'Orbetello. Autrefois, ce lieu aux hauteurs difficiles était une île détachée du reste de la Toscane, mais au fil des siècles, l'élévation du tombolo de la Feniglia et de celui de la Giannella a transformé l'Argentario en un promontoire relié au continent ; entre les deux étendues, la lagune d'Orbetello, l'un des écosystèmes lagunaires les plus importants d'Italie centrale.

Seuls deux villages colorent les côtes de l'Argentario de leurs maisons : Porto Santo Stefano, un village de tradition maritime et le chef-lieu de Monte Argentario, et Porto Ercole, un ancien village étrusque qui occupe la partie sud de la côte.

Porto Santo Stefano, dominé par l'élégante forteresse espagnole construite entre les XVIe et XVIIe siècles, était déjà fréquenté à l'époque romaine. Après une période de développement florissant au cours du XVIe siècle, le village a été fortement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale par les bombardements des Alliés : c'est pourquoi la construction du centre est relativement récente. Porto Santo Stefano, ce n'est pas seulement le tourisme estival et les promenades sur le front de mer : du centre-ville, vous pouvez partir pour l'une des nombreuses criques qui embellissent le promontoire, toujours de forme différente, du  sablonneux tombolo della Giannella aux criques rocheuse de Cala del Gesso et Cala Grande.

Les traces du passé sont encore bien visibles à Porto Ercole, qui figure dans la prestigieuse liste des plus beaux villages d'Italie. Après le développement du port – qui a eu lieu à l'époque romaine – le petit village s'est resserré dans une forteresse au cours du Moyen Âge, pour passer ensuite sous la République de Sienne au XVe siècle. L'importance stratégique du petit port est attestée par les nombreuses fortifications qui parsèment la zone, du Forte Filippo datant du XVIe siècle au Forte Santa Caterina, construit deux cents ans plus tard, jusqu'à la gigantesque forteresse médiévale agrandie pendant la période siennoise. Tout comme la Giannella s'étend face à Porto Santo Stefano, le tombolo de la Feniglia se trouve devant Porto Ercole, avec sa dense pinède. Il est fascinant de pouvoir observer les daims qui se promènent, sous les frondaisons, à deux pas de la plage.

Partons pour une excursion entre les collines de l'Argentario, de Poggio Fornacelle à la crique de « Mar Morto », en partant des lignes de faîte verdoyantes pour nous plonger dans les eaux les plus cristallines qui entourent le promontoire.


Première étape
De Poggio Fornacelle au Trivio dell'Olmo
Argentario
Argentario - Credit: Shutterstock / Marco Taliani de Marchio

Nous commençons notre parcours par la montée de San Pietro, à environ 5 kilomètres du centre de Porto Santo Stefano, où se trouve le cimetière municipal. Nous prenons un chemin de terre en montée sur la gauche. Au premier embranchement, nous tournons à droite sur une route qui offre une vue splendide sur l'île de Giannutri, au loin. Nous contournons Poggio Pinzo, sur la droite, et Poggio Vongher, sur la gauche. En continuant sur deux kilomètres, nous croisons un sentier en descente à prendre sur la droite, jusqu'à atteindre le point où se trouve le Trivio dell'Olmo, notre premier arrêt.

Deuxième étape
La descente vers Le Cannelle
Porto Santo Stefano
Porto Santo Stefano - Credit: Shutterstock / StevanZZ

Suivez les indications pour le Sguazzatoio. Vous arrivez près de la source du même nom, où vous trouverez également un édicule votif dédié à la Madone. Continuez pendant deux autres kilomètres le long de jolies montées et descentes qui traversent la végétation arbustive typique de cette partie du promontoire. Vous arriverez enfin à Fonte del Romito, un endroit qui bénéficie d'un microclimat idéal : température modérée en hiver et fraîcheur en été. Idéal pour se rafraîchir lors des journées les plus chaudes. En reprenant votre chemin, suivez un sentier qui mène à une route en ciment entre d'imposants arbres fruitiers. Restez sur la droite et descendez jusqu'à la Villa del Muflone et continuez encore sur la droite. Vous apercevez maintenant les Cannelle : sur la plage du même nom se dresse l'ancienne tour espagnole, du côté gauche de la baie. Avec ses galets et son sable fin, la plage des Cannelle est une destination privilégiée des surfeurs.

Troisième étape
Les profondeurs de Mar Morto
Monte Argentario, crique de Mar Morto
Monte Argentario, crique de Mar Morto - Credit: Shutterstock / Buffy 1982

Des Cannelle, continuez vers l'ouest, toujours sur une route asphaltée qui vous mène à Mar Morto, l'une des criques les plus sauvages de l'Argentario. Son nom vient d'une impressionnante barrière de rochers qui crée de petites piscines naturelles, où l'eau est toujours calme. En vous plongeant dans les eaux cristallines, vous pourrez admirer les fonds marins les plus fascinants du promontoire, habités par un grand nombre de poissons. Après avoir exploré toutes les cavités de la crique de Mar Morto, revenez sur la route qui domine les Cannelle et continuez le long du Fosso del Morto sur un chemin en montée. Continuez, en gardant Poggio Paladino sur votre gauche, et reprenez le sentier que vous avez emprunté au début, à quelques centaines de mètres du Trivio dell'Olmo. De là, suivez le chemin en sens inverse et retournez au point de départ.