Certaldo
Le village de Jean Boccace est l’un des plus caractéristiques de la vallée du Val d’Elsa

L’un des plus charmants villages historiques de la Toscane, Certaldo conserve aujourd’hui une atmosphère magique qui lui a permis de recevoir le drapeau orange du Touring Club.

Siège principal de plusieurs colonies depuis l’époque étrusque, son développement remonte au début du Moyen Âge.
Son nom vient du latin cerrus altus ou du germanique cerrus aldo, qui indiquait le terrain élevé parsemé de Chênes chevelus, où la ville s'est agrandie.

Cette ville possède un charme unique, surtout pour le fait d’être la ville natale de Giovanni Boccaccio (1313-1375), l’un des précurseurs du genre littéraire, novateurs de la langue italienne, et auteur du Décaméron, qui est un recueil de nouvelles.

Choses à voir à Certaldo

Le village historique, également connu sous le nom de Castello, est rassemblé dans les murs sur lesquels s’ouvrent les anciennes portes d’accès : Porta Alberti, Porta al Sole et Porta al Rivellino. On peut y accéder en remontant les anciennes rues appelées Costa Alberti et Costa Vecchia, depuis la Via del Castello, plus moderne, ou en prenant le funiculaire qui part de Piazza Boccaccio.
Une caractéristique unique du lieu est que, contrairement à la plupart des villages médiévaux, Certaldo n’a pas de place principale, celle qui est habituellement entourée par les pouvoirs religieux, politiques, civils et commerciaux.
Certaldo s’est en effet développée sur une longue colline, où l’on pense que, dans l’antiquité, il n’y avait pas d’espace pour une agora, dont la fonction a donc été reprise par l’actuelle via Boccaccio, surplombée par l’Église, le Palais prétorien et la Loggia del Mercato (Place du marché) - aujourd’hui murée, mais dont l’arcade aveugle est encore reconnaissable sur les murs du Palazzo Stiozzi Ridolfi. 

Afin de rendre hommage au poète et écrivain Giovanni Boccaccio, il est possible de visiter sa maison qui, aujourd’hui, abrite le Musée et le siège de l’organisme national qui lui ont été dédiés

Le monument le plus important de Certaldo est le Palais prétorien, l’ancienne résidence des comtes Alberti, construite à la fin du XIIe siècle sur les ruines des anciennes maisons de la famille.
Vous pouvez visiter les prisons, la salle d’audience, les archives, la chapelle et les quartiers privés des vicaires. Sur la façade et à l’intérieur du palais, on trouve de nombreux blasons, dont chacun représente l’effigie de la famille de chaque vicaire qui a gouverné la ville. En outre, à l’intérieur, on peut admirer des fresques et des sinopias datant du XVe et XVIe siècle.

À côté du Palais prétorien, vous pourrez voir la plus ancienne église du château, l’église de San Tommaso et Prospero, datant du début du XIIIe siècle. 

Le Musée d’art sacré, installé dans ce qui était à l’origine un Couvent augustinien du XVe siècle, mérite également une visite. Les salles d’exposition sont consacrées à la peinture, à la sculpture et aux tenues sacrées. La pinacothèque - autrefois dit le réfectoire du couvent - présente des peintures du XIIe au XVIe siècle, avec des œuvres de Cenni di Francesco di ser Cenni, Ugolino di Nerio et Meliore.

À proximité

Certaldo se trouve sur le territoire d’Empoli Valdelsa : un paysage toscan classique, dominé par les courbes sinueuses de la campagne, entaillé par l’alternance de bois verdoyants et de champs cultivés, dans un contexte façonné par l’homme qui s’intègre au paysage avec ses cultures traditionnelles, ses vignes et ses oliviers.
En partant de Certaldo, vous pouvez facilement rejoindre le centre historique de San Gimignano, un témoignage exceptionnel de la civilisation médiévale où l’art, l’architecture et l’histoire se mêlent pour créer une ville élégante et majestueuse.

La zone de Valdelsa est traversée sur plusieurs kilomètres par la Via Francigena, qui ne passe pas par le village de Certaldo mais traverse la commune de Gambassi dans l’étape 30 de San Miniato à Gambassi Terme et dans l’étape 31 de Gambassi Terme à San Gimignano.

Événements

Certaldo devient encore plus séduisant au mois de juillet à l’occasion de Mercantia, le festival des arts de la rue qui anime chaque coin du village avec des spectacles et des décors de grand impact. 

En septembre, il y a également une reconstitution historique traditionnelle inspirée des romans courts du Décaméron de Boccace.

Produits typiques

Mentionné dans le Décaméron de Boccace, l’oignon de Certaldo est étroitement lié à l’image du territoire et revêt une signification particulière pour les habitants, également appelés « cipolloni », mangeurs d’oignons. 

Une spécialité autochtone est le « lesso rifatto con le cipolle », généralement préparée avec des restes de viande bouillie, coupée en morceaux, sautée dans une poêle avec beaucoup d’oignons et de tomates, puis adoucie avec du bouillon de viande pendant la cuisson.