Photo ©Emanuele Baroncelli
Stazzema
Châteaux, sites fortifiés et galeries ciselées du Moyen Âge

Entourée par les Alpes Apuanes, Stazzema est une commune éparpillée et fait partie de la Versilia historique :  il s’agit de l’unique centre entièrement montagneux de cette région toscane et il est situé dans une splendide position panoramique qui vous permet d’admirer ses nombreux villages. Stazzema compte dix-sept hameaux, dispersés sur les pentes de montagnes habitées depuis des temps très anciens, comme en témoigne la découverte, dans ces régions, de tombes des peuples ligures-apuans.

Choses à voir à Stazzema et dans les environs

En vous promenant dans le centre historique de Stazzema, vous vous trouverez devant la tour de l’horloge qui date de 1739. À visiter à la sortie du village, la belle église de Santa Maria Assunta di Stazzema, dont la façade en marbre blanc éclatant est une invitation ouverte à tous les passants. Le bâtiment recèle également un secret. Vous pourrez y écouter un concert de trois cloches anciennes, toutes coulées au XVIe siècle. L’ancienneté des cloches fait de leur concert le plus ancien de la Versilia.

Ce territoire de la Versilia était connu depuis l’Antiquité pour ses riches mines d’argent, mines qui ont stimulé, au fil du temps, la construction d’un système défensif bien organisé, que l’on peut encore admirer aujourd’hui dans des structures telles que la Torre dell’Argentiera, le Monte Rocca, le Castellaccio di Gallena et la Torre di Monte Anchiana, certainement les points de défense les plus intéressants de la portion de territoire de Stazzema liée à l’ancienne zone minière de l’Argentiera di Sant’Anna. On y trouve des galeries ciselées datant du Moyen Âge, de l’époque des Médicis, ou même plus anciennes.

D’autres châteaux et sites fortifiés, comme ceux de Farnocchia et de Pomezzana (utilisés avec quelques tours construites pendant la Seconde Guerre mondiale, pour contrôler la Ligne Gothique), caractérisent un paysage qui frappe surtout par la beauté de ses montagnes. Les amateurs d’escalade et de randonnée seront enchantés par les spectacles naturels tels que ceux offerts par le Monte Forato ou les vues à couper le souffle du Monte Croce.

À Levigliani, il y a l’Antro del Corchia. Avec ses 53 kilomètres de galeries et de puits, c’est le plus grand système karstique d’Italie et l’un des plus grands d’Europe : un labyrinthe fait de colonnes de stalactites et de stalagmites. Toujours à Levigliani vous pouvez visiter le Museo della Pietra Piegata où l’on peut admirer des objets d’art sacré en marbre, des marbres colorés des Alpes Apuanes et des mortiers, qui étaient utilisés tant pour la cuisine que pour la création de médicaments en broyant des plantes médicinales.

C’est un devoir de mémoire que de rappeler le massacre de Sant’Anna di Stazzema, l’un des massacres nazis les plus atroces perpétrés en Italie, dont la mémoire est présente aujourd’hui au Parc National de la Paix de Sant’Anna et au Musée de la Résistance. Pour son rôle actif dans la résistance et pour les événements tragiques qui se sont produits ici, Stazzema a été décoré de la médaille d’or de la Valeur Militaire en 1970.

Plats typiques

La remarquable concentration de patrimoine artistique, architectural et naturel fait du territoire de San Quirico d’Orcia une destination particulièrement élitiste même parmi celles de la Toscane, sans oublier qu’avec cinq autres communes, San Quirico constitue une partie considérable du Parc naturel artistique et culturel du Val d’Orcia.

À retenir également le charmant village de
Bagno Vignoni, dont le centre s’est développé autour d’une grande piscine d’où s’écoulent des eaux thermales. Les eaux de Bagno Vignoni étaient déjà connues à l’époque étrusque pour leurs propriétés thérapeutiques et salutaires.

À l’est de San Quirico d’Orcia, sur la route panoramique menant à Pienza, se trouve l’un des endroits les plus beaux et de loin les plus photographiés de tout le Val d’Orcia: la Chapelle de la Madonna di Vitaleta, une petite chapelle située au sommet d’une jolie colline, entourée d’un paysage presque surréaliste.